Points forts > Art, Culture & Histoire > L'histoire des quartiers

L'histoire des quartiers

La plupart des villes se développent par croissance organique, à partir d’un premier noyau. Sierre a une personnalité tout à fait originale, et cela grâce à l’histoire de ses quartiers, qui gardent aujourd’hui encore une certaine autonomie.

Comme l’histoire de la plupart des bourgs et des villes valaisannes, Sierre garde les traces de différentes civilisations : les Ligures, les Celtes, puis les Romains.

Au Moyen-Âge, l’histoire de Sierre s’est écrite surtout en événements voulus ou subis par des rois, des princes ou des seigneurs. C’était avant tout le lieu des collines, citadelle de la féodalité, un véritable bourg avec ses manoirs et ses maisons fortes permettant de surveiller la plaine. L’Etat du Valais prend naissance en 999, lorsque le dernier roi de Bourgogne Rodolphe III confère les droits comtaux à l’évêque de Sion, qui devient ainsi prince temporel. Les patriotes du Haut-Valais engagent par la suite une lutte contre l’évêque, pour obtenir davantage de droits politiques. C’est durant ces périodes troublées du Moyen-Âge, aux XIIIème et XIVème siècles, que plusieurs châteaux des collines de Sierre sont anéantis ; seule a survécu la tour de Goubing.

Construite d’abord par les patriciens et les paysans- vignerons, dès 1900, ville d’industrie et de services, Sierre contient en ses murs et en son âme cette diversité qui l’a fait naître et grandir.

Découvrez cette âme en téléchargeant le document complet et ou en parcourant la ville par une visite guidée (sur demande à l'Office du Tourisme).

A découvrir aussi dans notre région
Chaque château, chaque édifice, a son histoire et ses typicités. Uniques et typiques, ils méritent le détour.